home/En cours/OTTO DIX

Expositions

OTTO DIX

Du 23 mars 2019 au 30 avril 2019 L’expérience de la Première Guerre mondiale a hanté Otto Dix toute sa vie et influencé durablement son travail. Plus de 600 dessins ont vu le jour rien qu’entre 1915 et 1918 sur les champs de batailles en Belgique, en France et en Russie.

Ces protocoles ainsi que ses souvenirs personnels ont constitué la base pour la publication en 1924  par le galeriste Karl Nierendorf  de l’œuvre « Der Krieg » (La guerre). Cette documentation ne traduit pas seulement une description authentique de la guerre des tranchées dans les champs de batailles de la Première Guerre mondiale, mais démasque le moloch de la guerre en tant que tel. Le cycle existant en 50 feuilles est souvent comparé aux "Desastres de la Guerra" de Goya. Il occupe un rang spécial parmi les œuvres principales de Dix et se place au centre de l'exposition.

Otto Dix ne s'attendait pas à pouvoir changer les gens. Cependant, il a pu, avec ses peintures et graphiques sur la guerre, attirer la diffamation sur les nationaux-socialistes. Après la prise de pouvoir par ces derniers en 1933, il a été l'un des premiers professeurs à être démis de ses fonctions et a reçu une interdiction d'exposition.

Déjà précédemment, l’analyse de Dix des groupes marginaux de la société d'après-guerre, tels que les invalides de guerre ou les prostituées, a suscité le mécontentement et la protestation de ses contemporains. Les exemples montrés dans cette exposition de son ouvrage « Kritische Grafik » (Graphique critique) le prouvent.

Le jeune Dix avait dit un jour : « Je serais soit notoire, soit célèbre ». Il fut les deux.

 

BIOGRAPHIE OTTO DIX

1891  Naissance le 2 décembre à Gera-Untermhaus (l’Etat de Thuringe).

1905–1909 Formation de peintre-décorateur à Gera.

1910–1914 Visite de l’école des arts et des métiers à Dresde.

1913 Voyage d’études en Autriche et en Italie.

1914–1918 Soldat combattant en France, dans la région flamande et en Russie.

1919–1922 Etudes à l’école des Beaux-arts de Dresde, élève-maitre de Max Feldbauer et Otto Gußmann. Co-fondateur de la sécession de Dresde en 1919.

1923–1924 Naissance de l’œuvre ›Der Krieg‹ [la guerre]

1925–1927 Séjour à Berlin financé par la galerie Nierendorf.

1927–1933 Professeur à l’académie de Dresde.

Participation à des expositions à l’étranger, notamment à New York et à    la Biennale d’art de Venise en 1930.

1933–1945 Révocation et interdiction d’exposition.

Diffamation par les expositions ›Spiegelbild des Zerfalls‹ à Dresde en 1933, ›Novembergeist, Kunst im Dienste der Zersetzung‹ in Stuttgart 1933 et ›Entartete Kunst‹ à Munich en 1937.

A partir de 1936, il réside à  Hemmenhofen au Bodensee.

Participe aux expositions au Museum of Modern Art à New York, et au Carnegie-Institut à in Pitsburgh en 1935.

Saisie de 260 travaux en 1938.

1945 Il intègre le Volkssturm [levée de masse ordonnée par la

1946    A son retour de captivité à Colmar, il vit à Hemmenhofen où il aura dans les années suivantes, plusieurs expositions et voyages d’études.

1962  Invité de la villa Massimo à Rome.

1969  Il décède le 25 juillet à Singen (Hohentwiel).

 

PRATIQUES

Le MAMA est ouvert tous les jours sauf le vendredi.
Toute l'équipe du MAMA sera heureuse de
vous y accueillir.

En savoir plus

PUBLICATIONS

Les éditions du musée participent depuis 2007
à la diffusion de la connaissance de l'art moderne et l'art contemporain. Leur catalogue offre une très grande diversité de publications.

En savoir plus

FESTIVALS

FesPA Festival national de la Photographie d'Art
FIAC Festival International de l'Art Contemporain